TAND'M n° 6 Vitry-sur-seine, mars 2007

SOMMAIRE

EDITO

PARCOURS
> Du Maroc à la Bretagne
> De la Martinique à Vitry
> Le logement, mémoire de l'immigration à la cité Balzac

PORTRAITS
> Mme Précart, des Antilles à la métropole
> Jérémy Menez :
de Vitry à Monaco

> La classe de non francophones


VIE ASSOCIATIVE

> Ensemble pour l'avenir
> Le lycée Jean Macé se mobilise pour ses élèves sans papiers

CULTURE
> Kazem Shahryani : l'exil d'un metteur en scène
> Le groupe 113 : du hip-hop métissé

> Visite à la Cité nationale de l'Histoire de l'immigration
> "L'Algérie", un tableau donné à l'Algérie

 

 

Qui sommes-nous?

Omar Le-Chéri

www.omarlecheri.net

Collège Gutave Monod
www.histoire-memoire.fr

 

Jérémy Menez  : de Vitry à Monaco

Jérémy Menez, 19 ans, a grandi à Vitry. Il est maintenant joueur professionnel à l'AS Monaco.


Jérémy Menez.
(Photo : club AsMonaco)


Jérémy Menez est un jeune joueur professionnel de 19 ans qui joue maintenant à l'AS Monaco. Il est aussi sélectionné en équipe de France Espoirs : il était cette semaine à Clairefontaine en Seine-et-Marne au centre d'entraînement des Bleuets. C'est de là-bas qu'il nous a accordé un entretien téléphonique.

Nous l'avons interviewé car il a vécu son enfance à Vitry-sur-Seine en banlieue parisienne. Sa mère vit toujours au quartier du Moulin Vert dans un immeuble à deux étages. Il y a beaucoup de photos de Jérémy et de nombreux magazines de foot dans la salle à manger. La chambre de Jérémy est simple : il y a un ordinateur, une télé et un cadre de lui sous le maillot de l'équipe de France.

De Vitry à Sochaux
Pascale, sa mère, nous raconte la vie de Jérémy dans son enfance : « Tout petit à un an il a commencé à jouer au ballon, car son grand frère et son père jouaient eux aussi au foot ». Arrivé à deux ans à Vitry, il a été inscrit un an dans un club vitriot, puis quelques années après il fait un stage au Centre de formation de football de Paris (C.F.F.P).

Gaël son ancien entraîneur se souvient de Jérémy au C.F.F.P. : « Il était fort, très technique, il jouait numéro dix, c'est dire meneur de jeu». «Il nous a quitté car il avait des problèmes avec son entraîneur » raconte son ancien coach du C.F.F.P.

Il a été scolarisé au collège Chérioux. « Il était très pudique. C'était un très bon élève jusqu'au collège, où il a commencé à faire des bêtises », précise sa mère. Tout petit « son club de coeur était le PSG » dit-elle.

Jérémy nous raconte son enfance : « J'ai grandi sur le plateau, où je passais mon temps à taper dans la balle ». Jusqu'à treize ans tout c'est bien passé pour lui.
A treize ans il est parti pour le centre de formation de Sochaux, dans l'Est de la France : « Cela a été très dur pour moi». « Mais c'est bien aussi pour lui » confie Pascale. La première année ça a été dur. Le week-end, il revenait à la maison à Vitry et le dimanche il ne voulait plus repartir à Sochaux ! » explique Pascale. Elle est fière de lui mais il y a des hauts et des bas dans le football : « Je suis très contente mais j'ai peur pour lui, car il y a le football de haut niveau et le football de bas niveau ».

« C'était comme un rêve pour moi d'être professionnel »
Jérémy est content d'avoir réussi dans le milieu du football. Il se considère aussi comme un modèle pour les jeunes de banlieues : « Cela fait plaisir qu'un joueur de la banlieue puisse jouer à Monaco ». Il confie sa joie de jouer en ligue 1 : « C'était comme un rêve pour moi d'être professionnel ».

Pascale reste en contact avec lui. « Il appelle souvent et vient quand il peut. Il n'est pas fiancé». Le jour où il lui a dit qu'il jouait en Ligue 1, elle a été « très étonnée ». 

Quelles sont les origines familiales ? : « Toute la famille et originaire de Bretagne ». Joue t-il comme Zidane, Thierry Henry ? « Je ne le compare à personne car Jérémy c'est mon fils et ce sera toujours mon fils ». Le jeune footballeur s'appuie aussi sur ses parents : « Il sont fiers de moi mais sont là aussi pour me recadrer ».

 

Mohamed Serraj
Classe de 4°4

et Baringa Diasombé
Classe de 4°1

 

Merci à Jérémy d'avoir accepté cette interview et merci aussi à sa mère d'avoir répondu à nos questions. Merci aussi aux attachés de presse de l'AS Monaco et de l'équipe de France, à l'entraîneur René Girard et à Gaël l'ancien entraîneur de Jérémy.

Ce journal a été réalisé entre le 19 et le 24 mars 2007 par: Baringa, Flore-anne, Linda, Manon, Marie, Marvin, Mohamed, Nawell, Nessim, Sarra.